Les peuples pêcheurs disent non à la conférence “Our Ocean” et organisent la conférence des peuples de l’Océan

October 25, 2018 | Statement | 0 Comments |

La conférence “Our Ocean”, organisée chaque année par les gouvernements et le secteur privé, est un événement qui développe une approche  purement capitaliste, mercantiliste et financière, soutenant le programme de la “croissance bleue”. Cette année, à Bali (Indonésie), alors que les sociétés transnationales et les gouvernements discuteront de solutions financières et fondées sur le marché pour l’océan, les mouvements de pêcheurs ne seront pas invités à y participer. Ainsi, nos voix ne seront pas entendues lors d’une conférence consacrée à l’environnement marin, c’est-à-dire aux ressources dont dépendent nos moyens de subsistance et notre culture: c’est inacceptable!

Les pêcheurs indonésiens, les communautés côtières et leurs alliés des OSC organisent leur propre événement, la “Conférence des peuples de l’océan”, pour lutter contre l’accaparement des océans et pour la souveraineté alimentaire (https://www.facebook.com/oceanspeopleconference/).

Le WFFP soutient pleinement l’initiative de son membre KNTI dans l’organisation de cet événement et partage ci-dessous la déclaration des pêcheurs indonésiens et des organisations de la société civile. Nous rejetons le cadre de l’économie bleue des institutions financières internationales et des sociétés transnationales, qui favorise l’accaparement des océans, élimine les pêcheurs artisanaux de leurs ressources et compromet les moyens de subsistance des communautés côtières. Nous rejetons le cadre de la “conférence Our Ocean”: vendre l’océan ne le sauvera pas. Nous sommes l’océan, nous sommes le peuple!

Our Ocean Conference: vendre l’océan pour le sauver?

Le gouvernement indonésien organisera la conférence «Our Ocean» les 29 et 30 octobre 2018. Cette conférence est organisée chaque année par les gouvernements, les entreprises et les institutions internationales. Ces acteurs se réunissent pour mettre en œuvre l’économie bleue, la croissance bleue, la révolution bleue … ou, en d’autres termes, la financiarisation et la privatisation de l’océan. Cette année, la conférence est organisée à Bali, en Indonésie, sans la participation de mouvements de pêcheurs artisans, alors que la vie des pêcheurs dépend des ressources marines.

En effet, la conférence OOC plaidera pour de fausses solutions telles que le Carbone Bleu et les AMP, détruisant les moyens de subsistance des communautés côtières et des petites îles en les marginalisant. Les politiques mondiales de la pêche fondée sur les droits de propriété violent les droits de l’homme des pêcheurs. En outre, les industries extractives et la privatisation des zones côtières détruisent les écosystèmes sur lesquels les communautés s’appuient, la finanzialisation de la gestion des déchets et de l’eau exacerbe ces deux problèmes. En outre, les femmes et les jeunes qui sont déjà marginalisés au sein des communautés de pêcheurs seront davantage affectés par les fausses solutions énoncées précédemment. En effet, la conférence de l’OOC ne mentionne pas le genre comme une question cruciale. Cela montre clairement le manque de reconnaissance de l’identité des femmes et de leur rôle important dans pêche.

Pour toutes ces raisons, des représentants de pêcheurs artisans des communautés côtières et insulaires ainsi que des OSC les soutenant décident d’organiser la «Conference des peuples de l’Océan» (Ocean’s People Conference), afin de développer de véritables solutions pour un océan géré par les peuples. Alors que les gouvernements promettent des milliards de contributions financières pour continuer à détruire l’océan et ses pêcheurs, des communautés de toute l’Indonésie et leurs alliés des organisations de la société civile se réuniront pour parler de l’accaparement des océans et pour discuter ensemble de réelles solutions.

En effet, les 6 sujets de la conférence «Notre océan» seront contrecarrés lors de 6 ateliers participatifs:

  • Approche de la pêche fondée sur les droits de l’homme
  • Carbone bleu: accaparement des océans déguisé
  • Aménagement de l’espace marin: un outil pour légitimer les AMP et les industries extractives
  • Sécurité maritime ou justice en mer?
  • Politiques publiques de gestion des eaux et des déchets
  • Souveraineté alimentaire et agroécologie comme alternative à l’économie bleue

(le contenu et les raisons de ces ateliers seront expliqués dans les prochains jours)

La Conférence des peuples  de l’océan sera un événement participatif et aboutira à la Déclaration du peuple sur l’océan. Les gouvernements et les entreprises disent «notre océan notre héritage», mais nous disons «l’océan des peuples, notre commun».

Organisateurs de la Conférence des peuples de l’Océan: Bina Desa, IGJ, IHCS, KNTI, KRUHA, Solidaritas Perempuan

0

0 Comments


Would you like to share your thoughts?

Leave a Reply

Copyright 2014. World Forum of Fisher Peoples (WFFP). Design by Design for development.