A la mémoire d’Ismail Saleh Abu Reyala, plus de pêcheurs tués en mer par l’armée israélienne

March 28, 2018 | Statement | 0 Comments |

Le Forum Mondial des Pêcheurs (WFFP) et son Assemblée des Jeunes condamnent fermement le meurtre barbare d’Ismail Abu Riyala, âgé de 18 ans, et les blessures subies par Mahmoud Adel Saïd Abu Riyala et Abu Hasan Nimer Abu Ali. Les trois pêcheurs palestiniens pêchaient dans la zone nord des eaux territoriales de Gaza le dimanche 25 février 2018 lorsqu’ils ont été attaqués par la marine israélienne.

Ce n’est pas la première fois que des vies de pêcheurs palestiniens innocents sont enlevées à cause des conflits frontaliers et de la militarisation rampante dans les frontières maritimes. Cette question est très préoccupante car elle fait également partie d’un conflit plus vaste et l’une des nombreuses attaques régulières des forces navales israéliennes.

Les Palestiniens qui veulent aller en mer doivent demander une autorisation à Israël, et ceux qui obtiennent un permis n’ont accès qu’à une zone restreinte, décrétée par les autorités israéliennes, et les pêcheurs ne peuvent pas aller plus loin que 6 miles. Des patrouilleurs israéliens ont parfois tiré sur des bateaux qui dépassaient la distance autorisée. Dans l’accord intérimaire, signé par Israël et l’OLP, Israël a accepté de permettre aux bateaux de pêche de Gaza de se rendre jusqu’à vingt milles nautiques de la côte à l’exception de quelques zones (auxquelles ils ont été interdits d’entrée). Dans la pratique, Israël n’a pas délivré de permis à tous les demandeurs et a autorisé la pêche jusqu’à une distance maximale de 6 milles marins. Après le désengagement, Israël a réduit encore plus la zone de pêche et, depuis 2006, les pêcheurs n’ont pas été autorisés à aller plus loin que trois milles marins du rivage. En conséquence, le secteur de la pêche à Gaza, qui fournit un moyen de subsistance à de nombreuses familles et constitue une importante source de nourriture pour les habitants de la région, a subi un coup dur. Dans le cas présent, le bateau de pêche se trouvait dans la zone autorisée au nord-ouest de Bait Lahia, lorsque l’armée israélienne a ouvert le feu. En fait, tous les pêcheurs qui ont été tués en mer pêchaient dans la «zone d’accès restreint».

L’occupation israélienne affecte l’accès des pêcheurs à leurs zones de pêche et a un impact considérable sur leurs moyens de subsistance. Les forces israéliennes ont perpétré de nombreuses attaques contre les pêcheurs, notamment des tirs, des harcèlements verbaux et physiques, le pompage des eaux usées dans leurs bateaux et leur arrestation, les obligeant à se déshabiller et à nager jusqu’aux canonnières israéliennes. Il y a également eu plusieurs cas où les forces israéliennes ont détruit et confisqué les bateaux et l’équipement de pêche des pêcheurs palestiniens.

Ces interdictions font partie de la stratégie globale de l’armée israélienne, organisant un siège de Gaza et privant ses habitants des possibilités de produire leur propre nourriture, les rendant dépendants de l’aide alimentaire. Le but final de cette stratégie est de continuer le blocus maritime sur Gaza.

Certaines agences de presse ont rapporté des informations sur des pêcheurs palestiniens tués en mer, décrivant l’affaire en ligne avec la propagande de l’armée israélienne. Cependant, l’Union des comités de travail agricole (UAWC), une organisation de terrain travaillant avec les producteurs de denrées alimentaires en Palestine et membre du WFFP, a dénoncé les faits tels que rapportés ici.

Lors de sa 7ème Assemblée générale à New Delhi, le WFFP a souligné l’importance de «disposer de réglementations et de cadres juridiques solides qui valorisent les pêcheurs, protègent les communautés de pêche contre l’accaparement des terres, de l’eau et des océans et garantissent des moyens de subsistance durables».

Tel qu’énoncé dans l’article 6.18 des Directives internationales pour assurer une pêche artisanale durable, approuvé par 150 États membres de la FAO et résultat d’un processus consultatif impliquant plus de 4000 membres d’organisations de pêcheurs à petite échelle:

“Tenant compte des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale, y compris l’article 254, toutes les parties devraient protéger les droits humains et la dignité des petits pêcheurs, conformément au droit international humanitaire, afin de leur permettre de poursuivre leurs moyens de subsistance traditionnels, d’avoir accès aux zones de pêche coutumières et de préserver leur culture et leur mode de vie. Leur participation effective à la prise de décision sur les questions qui les concernent devrait être facilitée. ”

Ces lignes directrices sont les voix des pêcheurs du monde entier, et elles doivent être respectées, en particulier dans le cas des conflits armés.

Ainsi, le WFFP condamne fermement les forces d’occupation israéliennes et le meurtre brutal d’Ismail qu’elles ont perpétré, ainsi que les blessures infligées à Aahed Hassan Abu Ali et Mahmoud Aadel Abu Reyala et le harcèlement constant des pêcheurs palestiniens. Les communautés de pêcheurs du reste du monde devraient se rassembler pour se battre pour les droits des pêcheurs palestiniens et du peuple palestinien dans leur cause et contre l’occupation israélienne et les violations des droits de l’homme.

En tant que WFFP, nous demandons que les recommandations suivantes soient respectées:

  1. Nous vous exhortons à ne plus tuer aucun Palestinien et à respecter les droits de l’homme, le droit à la vie des pêcheurs palestiniens. Cette procédure doit être respectée conformément aux principes juridiques internationaux fondamentaux et nous demandons que des enquêtes approfondies soient menées.
  2. Nous exigeons l’état d’urgence face aux graves pénuries d’eau potable et de nourriture dans la bande de Gaza.
  3. Les communautés de pêcheurs doivent avoir un accès ouvert à la mer sur au moins 20 milles nautiques de la côte, comme indiqué dans l’accord d’Oslo.

En tant que pêcheurs de partout dans le monde, nous soutenons tous nos camarades opprimés de Palestine: l’armée d’occupation israélienne doit non seulement arrêter de tuer des pêcheurs, mais le siège de Gaza doit cesser immédiatement, pour que les droits du peuple palestinien  soient reconnus et respectés.

0

0 Comments


Would you like to share your thoughts?

Leave a Reply

Copyright 2014. World Forum of Fisher Peoples (WFFP). Design by Design for development.